Ne plus être démotivé après la 1ère semaine de sport

Ne plus être démotivé après la 1ère semaine de sport

9 janvier 2020 0 Par Lukas Marin

Être démotivé après quelques jours seulement de pratique sportive n’est pas rare. Si cela a été votre cas, ne vous inquiétez surtout pas. Ne vous dites surtout pas que c’est parce que vous n’êtes pas fait pour le sport. En effet, nous sommes tous faits pour faire du sport. Les êtres humains ne sont pas faits pour rester immobiles et sédentaires.

Après avoir commencé de nombreux sports et être passé par de nombreuses périodes de démotivation totale, je vais vous apporter les points fondamentaux pour ne plus être démotivé après la 1ère semaine de sport.

Ne pas tomber dans le piège

Tout d’abord, beaucoup de personnes commencent une activité sportive pleine de motivation et d’objectifs pour le futur. Que ça soit pour perdre du poids, prendre du muscle ou devenir plus athlétique. D’ailleurs, il n’y a aucun mal à ça. En revanche, c’est à ce moment que se trouve le piège. Grâce à votre gros boost de motivation à l’idée de commencer une nouvelle activité sportive, vous allez commencer très fort et je dirais même trop fort.

Vous allez commencer très fort en vous y mettant corps et âme. Vous vous dîtes sûrement oui, mais où est le mal là-dedans ? Dans la mesure où vous allez vous donner corps et âme dans votre nouvelle routine sportive, vous allez faire un changement drastique dans votre vie. Faire beaucoup de sacrifices pour pouvoir passer plus de temps à vous occuper de votre santé physique. C’est ici que se trouve le problème.

Effectivement, faire de trop gros changement d’un coup n’est pas la meilleure solution. Dans la plupart des cas, vous tiendrez quelques semaines. Et un jour vous allez vous réveiller sans aucune motivation et vouloir sauter une séance ou remanger une fois dans un fast-food. C’est totalement humain, notre corps cherche à se reposer, donc c’est bien plus facile de rester assis dans son canapé en regardant une bonne série, que sortir pour aller faire une séance de HIIT. D’autre part, c’est pareil pour ce qui est de la nourriture. Nous sommes constamment confrontés à des images marketing représentant de la nourriture ultra-transformée.

Ensuite, lorsque vous vous serez laissé tenté par une de ces choses qui vous sortent de votre nouvelle habitude sportive, c’est à ce moment que ça devient critique. Soit ça arrive qu’une seule fois et vous reprenez le dessus pour reprendre votre rythme sportif. Soit vous allez vous re-laisser tenter par cette sensation de confort qui est de rater des séances ou encore de manger quelque chose de trop sucré et trop gras. Très souvent, c’est la deuxième possibilité qui se passe. Et oui, notre cerveau est conditionné pour la gratification instantanée.

Enfin, vous allez petit à petit reprendre vos anciennes habitudes, favoriser le repos plutôt que la pratique sportive, ou la nourriture facile et rapide à préparer avec beaucoup de sucre, qu’autre chose. Le plus difficile, contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, ce n’est pas de se lancer, c’est de rester régulier et de garder son habitude sportive. Ne tombez pas dans le piège de la gratification instantané.

Se donner un objectif important pour soi

Par la suite, se donner des objectifs est quelque chose que tout le monde fait avant de commencer le sport. Cela peut-être pour perdre du poids, prendre en muscle, avoir un ventre plat ou encore être en bonne santé. Toutes ces raisons sont absolument nécessaires pour se lancer dans une activité sportive, donc si vous avez un objectif de ce genre, vous êtes déjà sur la bonne voie.

Cependant, ce n’est pas suffisant.

Premièrement, il vous faut choisir un objectif encore plus important, plus profond pour vous. Tout le monde veut faire du sport pour améliorer son physique et devenir “plus beau”. Mais c’est une raison trop superficielle. Il est nécessaire que vous alliez plus loin et chercher quelque chose qui vous fera vous sentir mieux dans votre corps et dans votre esprit, et non pas pour changer le regard que les autres ont sur vous. Au bout de quelques semaines ou mois tout au plus, vous allez vous rendre compte que les résultats n’arrivent pas aussi vite que prévus, et que ça ne vaut plus la peine de continuer autant de sacrifice pour un objectif de cette valeur. Ce qui nous amènera à notre deuxième point. Donc même si vous avez l’impression d’avoir trouvé une raison valable pour faire du sport, prenez un papier et un stylo et notez tout ce que vous voulez changer dans votre vie que ce soit pour votre physique et votre esprit. Une fois terminé, associez ces profonds désirs à votre objectif sportif.

Exemple : “Je commence le sport dans le but de m’affiner pour être moins fatigué à la fin de mes journées et me sentir plus en forme dans la vie de tous les jours.”

Deuxièmement, un simple objectif n’est pas suffisant pour tenir sur le long terme. Généralement, votre objectif avant de commencer le sport, est l’objectif final que vous aimeriez atteindre. Or, cet objectif que vous vous êtes fixé est beaucoup trop lointain encore. Ce n’est pas en 3 mois que vous allez perdre 25 kg ou devenir très musclé. De ce fait, énormément de personnes abandonnent, car ils ont l’impression de se donner corps et âme pour un objectif qui n’arrive pas. Le sport, c’est comme tout, il faut être patient pour commencer à voir les résultats arriver. C’est pourquoi il faut que vous fixiez des objectifs intermédiaires.

Exemple : “Dans trois mois, je veux savoir faire 20 pompes”

Faire une activité physique que l'on aime

Faire un sport, c’est bien, faire un sport que l’on aime, c’est mieux. Cela paraît sûrement évident au premier abord, mais pourtant c’est quelque chose d’important à prendre en compte.

Si vous commencez un sport juste par ce que vous pensez que c’est celui qui vous fera atteindre vos objectifs, c’est bien, mais difficile à tenir sur le long terme. Avant chaque séance, il vous faudra une grosse quantité de volonté et de motivation pour vous lever et faire votre séance de sport. Bien sûr, le plus important, c’est d’aller faire votre sport au final, mais beaucoup se décourage un jour ou l’autre et abandonne. Même si c’est au bout de plusieurs années.

En revanche, que pensez-vous d’avoir envie d’aller faire votre sport ? Que vous attendiez l’heure avec impatience pour faire l’activité qui en plus vous emmènera vers vos objectifs en vous procurant du plaisir. C’est ce que j’appelle le compromis gagnant-gagnant. D’un côté, vous boostez votre santé physique et mentale, et de l’autre vous prenez du plaisir à le faire. C’est cette combinaison qui tient le plus longtemps dans le temps. De plus, ce n’est pas moi qui vais vous apprendre à quel point on est plus performant dans un domaine que l’on apprécie.

Plus vous apprécirez votre activité physique, plus votre objectif arrivera vite. En effet, le temps passera plus vite, la douleur que vous éprouverez sera le signe que vous progressez et non plus un frein. En plus de vous sentir de mieux en mieux dans votre corps, vous le ferez avec plaisir contrairement à la plupart des personnes qui se plaignent au moindre effort fourni.

Si vous êtes déjà dans un sport depuis longtemps et que vous ne voulez pas changer, apprenez à aimer votre sport. Visualisez tous les points positifs liés à votre pratique que vous ne pourriez pas trouver autre part et faites-en une force. Je suis moi-même passé par là. J’ai mis plus de dix ans à apprécier le sport que je pratiquais en compétition. (La natation.)

Le travail paye !

Comme disait Louane Emera, “Il n’y a pas de raison de ne pas être optimiste quand on se donne du mal, car le travail paye toujours.”

D’accord, c’est peut-être facile à dire, mais c’est totalement vrai. C’est encore une de ces choses simples, mais compliquées à effectuer.

Effectivement, ce n’est pas compliqué de se lancer et de prévoir des séances tout au long de la semaine, mais c’est plus difficile de s’y tenir. En revanche, plus vous allez être régulier, plus les résultats arriveront vite. Attention, ça ne veut pas dire qu’en quelques semaines vous allez voir un changement drastique, mais vous verrez la différence avec le premier jour. Que ce soit au niveau de votre physique, votre mental ou encore votre confiance en vous, l’amélioration se fera sentir petit à petit.

Personnellement, j’ai commencé à ressentir les biens être du sport seulement vers mes 16 ans. Pourtant, j’avais commencé le sport à 4 ans. Il m’aura donc fallu 12 ans pour comprendre vraiment le sens de la pratique sportive. En revanche, je n’avais pas encore la maturité nécessaire pour bien comprendre le fond des biens faits sportif avant l’adolescence.

Ensuite, une fois que j’ai compris ça, j’ai réalisé à quel point j’ai été chanceux d’avoir des parents qui m’ont initié au sport dès mon plus jeune âge. Grâce à cette pratique régulière durant toute ma vie, je suis aujourd’hui capable de commencer n’importe quelle activité sportive avec un niveau de base avancé. Cela a été le cas pour la course à pied. Ma première course fut un Trail à Courchevel de 12 km, je suis arrivé 7ème sur 150, sans entraînement spécifique à la course à pied au préalable. Puis, l’année suivante, j’ai couru un 10 km sur route en 37 minutes et un classement de 34ème sur 1000.

Enfin, peu importe le temps qu’il faudra, tous les efforts que vous allez faire ou que vous avez faits seront récompensés un jour ou l’autre.

Ce qu'il faut retenir

Pour conclure en quelques mots, garder la motivation durant toute l’année est bien plus difficile que de commencer un sport. Il vous faudra avoir de la discipline, de la rigueur et un bon objectif.

Je ne suis là pour vous dire que ça va être facile et qu’il y a une méthode magique qui vous permettra de garder la motivation face à toute épreuve. Il y aura des jours où vous serez fatigué, énervé ou déprimé. Ce sont ces jours qui feront la différence entre vous et quelqu’un de normal qui ne fera pas son sport.

C’est ce genre de détails qui font toute la différence. Bon courage à tous, c’est parti pour cette année 2020 !

PS : Faire du sport avec quelqu’un est plus facile que d’en faire tout seul.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •