Grand écart en 60 jours [semaine 9]

Grand écart en 60 jours [semaine 9]

4 janvier 2020 0 Par Lukas Marin

Progression du grand écart après 60 jours

Mon ressenti

La neuvième semaine du défi grand écart en 60 jours est terminé ! Toujours avec une pratique quotidienne en faisant des séances entre 20 et 30 minutes.

Ça y est, je suis arrivé à bout de ce défi. Que dire à par qu’il est possible de commencer n’importe quelle nouvelle activité même en partant de zéro. D’accord, je n’ai pas réussi à faire le grand écart facial complet, mais je suis arrivé à un niveau que je n’aurai encore jamais imaginé quelques mois auparavant. Le fait de m’être donné un temps limite m’a forcé à garder une régularité stricte avec des séances quotidiennes.

En revanche, si je ne m’étais pas fixé un objectif dans le temps, j’aurai probablement eu beaucoup moins de motivation pour faire ces séances. Surtout pendant les moments plus difficiles comme les petites douleurs aux adducteurs ou encore la stagnation des résultats.

Pour conclure cette dernière semaine, j’ai vraiment donné mon maximum pour essayer une dernière fois de battre mon maximum dans la position du grand écart de la semaine huit. Plus la fin approchait, plus je ressentais un petit stress entré en moi. Effectivement, j’avais peur de ne pas réussir à faire mieux et de rester sur ma faim. Mais j’ai transformé ce stress en excitation pour me donner la motivation nécessaire pour réussir cet objectif.

Cliquez ici pour voir le but de ce défi grand écart en 60 jours.  

Ma progression

En ce qui concerne mon max du jour 60, j’ai vraiment donné tout mon possible pour descendre le plus possible dans la position du grand écart. 

Cependant, j’ai un petit peu plus forcé que d’habitude pour arriver à mes fins. Je vous déconseille de le faire, j’ai eu un peu mal aux adducteurs les deux jours qui ont suivi. Par contre, j’ai réussi à progresser un tout petit peu. Si vous regardez bien, sur la photo en haut de l’article, au jour 60 je suis un petit peu plus bas que le jour 56. 

J’insiste vraiment sur ce point parce que j’ai travaillé dure pour en arriver jusque-là. 😅

De ce fait, mon objectif est réussi. D’accord, je n’ai pas le grand écart complet et j’aurais peut-être pu optimiser encore un peu mieux mes séances, mais je suis quand même fier du niveau que j’ai acquis en 60 jours. Le plus important pour moi et ce que je recherchais vraiment avec ce défi était de me rendre compte des biens-faits de cette discipline.

Enfin, comparé au 1er jour, je pense avoir fait un grand pas en avant pour ce qui est de la souplesse. Je vous ferai une vidéo de ma progression depuis le début de ce défi.

Les séances grand écart

Jour 57

Pour commencer cette dernière semaine, j’ai suivi la petite séance de Alivia D’Andrea qui dure environ 17 min. Cette séance est peu-être courte, mais très ciblé pour le grand écart facial. De plus, c’est une bonne séance lorsqu’on n’a pas beaucoup de temps. 

Motivé par cette dernière petite semaine, je me suis donné au maximum pendant la séance.

Jour 58

Ensuite, pour ce 58ème jour, je n’avais pas beaucoup de motivation et un peu de stress. Au vu de la fin de ce défi, j’ai commencé à douter de mes performances et de me dire que je n’arriverai jamais à aller plus loin.

Mais je me suis repris et j’ai fait ma propre séance. Cette fois, j’ai fait une séance d’environ 40 minutes pour travailler les ischio-jambiers l’écrasement et les adducteurs.

Grand écart en 60 jours

Jour 59

Afin de préparer ma dernière séance, j’ai décidé de faire une séance de yoga dans le but de détendre mes muscles et de retirer toutes mes petites tensions musculaires.

Comme à mon habitude, j’ai suivi une séance de la chaîne Youtube Psychetruth que vous pouvez retrouver dans les semaines précédentes. Le gros avantage avec les séances de yoga, c’est que les mouvements s’enchaînent rapidement et sont actifs. De fait, tout en travaillant la souplesse, nous travaillons aussi notre force. 

Jour 60

Pour conclure cette dernière semaine du défi grand écart en 60 jours, j’ai suivi la séance de Tom Merrick. Cette séance à dominante grand écart facial m’a effectivement bien préparé à faire mon max.

De plus, j’ai fait quelques exercices supplémentaires après la séance pour être bien préparé.

Enfin, je me lance le plus bas possible dans la position du grand écart. Après avoir regardé ma performance, je ne suis pas satisfait, donc je recommence. Cette fois, je force plus et difficilement, j’arrive à battre mon record. Je vous dé-conseil totalement de forcer sur un mouvement de souplesse, j’ai eu des petites douleurs aux adducteurs les deux jours suivants.

Grand écart en 60 jours

Ma mentalité après cette neuvième semaine

Le défi grand écart en 60 jours et terminé. Si je devais décrie cette expérience en trois mots, je dirais prise de conscience.

Avant de me lancer ce défi, je me suis toujours dit qu’il fallait que je teste ma souplesse un jour. Mais comme tout le monde, je repoussais au lendemain, car ce n’était pas quelque chose “d’important”. Donc au moment de créer ce blog, je me suis dit que c’était le bon moment pour tester une expérience de ce genre et de partager mes résultats sous forme d’article.

Une fois trouvé le domaine de mon défi (souplesse) je me suis demandé quels exercices je pourrai bien me donner à maîtriser au maximum. Cependant, je ne me suis pas posé la question bien longtemps. J’ai choisi l’exercice qui d’après moi était le plus compliqué, le grand écart facial.

Par la suite, c’est seulement une fois lancé dans le défi que je me suis rendu compte à quel point le grand écart était difficile. Que ce soit pour la sensation ou la progression, j’ai pris une claque. En regardant préalablement des vidéos sur Internet de personnes faisant le grand écart complet, cela me paraissait plus atteignable.

Bien sûr, je n’avais pas la naïveté de me dire que ça allait être facile, mais pas si difficile non plus. Ayant une mentalité de sportif, je me suis dit qu’à partir du moment où je me donne à fond, tout était possible. C’est pour ça que les trois mots que j’ai choisis pour décrie ce défi sont “prise de conscience”. J’ai appris beaucoup de cette expérience, que ce soit physiquement ou spirituellement. J’en parlerai un peu plus en détail dans l’article qui conclura ce défi.

Enfin, je vous partagerai une petite vidéo qui résumera ma progression pendant ces 60 jours.

Au prochain épisode de la série “grand écart en 60 jours” ! 😉

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •