Commencer le sport niveau 4

Commencer le sport niveau 4

Cet article est la suite du dernier article “commencer le sport niveau 3“. Si vous n’avez jamais fait de sport, je vous conseille vivement d’aller consulter le premier article de cette série “Commencer le sport niveau 1“.

Commencer le sport niveau 4 est le dernier article de cette série. Avec ces 4 articles, vous avez toutes les clés nécessaires pour réussir dans le sport, peu importe votre niveau de base. Si vous respectez tous à la lettre, votre vie changera, je peux vous l’assurer.

Le niveau 4 ne peut être appliqué seulement si vous avez déjà acquis la mentalité des trois niveaux précédents. En effet, c’est le plus difficile à mettre en pratique. Sortir de votre zone de confort, vous en avez sûrement déjà entendu parler ? Et oui, ce dernier niveau est pour ceux qui veulent aller plus loin dans la pratique du sport.

Je suis conscient que tout le monde n’est pas à la recherche de la plus grosse performance en commençant le sport, mais il est toujours bon de connaître toutes les approches en matière d’activité physique lorsqu’on se lance dans une pratique sportive.

C’est parti pour commencer le sport niveau 4 !

Se donner à 100%

Pour commencer, la plupart des personnes qui commencent leurs séances de sport sont dans un état d’esprit où ils se sentent obligés. Ils savent que c’est bon pour leurs santés, donc ils y vont un peu par contrainte. De fait, ils ne se donnent pas à 100 % lors de chacune de leurs séances. Ce genre de profil va progresser pas mal au début, mais avec le temps, les résultats se verront de plus en plus lentement.

En revanche, ce n’est pas votre cas. Vous qui avez envie d’atteindre le niveau 4, vous ne devez pas voir l’activité physique comme une contrainte, mais comme une opportunité. Chaque séance vous rapproche de plus en plus de vos objectifs. C’est pourquoi vous devez vous donner à 100 % à chacune de vos séances.

Il y aura des jours plus difficile que d’autres. Des jours de pluie, de froid, de manque de motivation, de tristesse, mais n’oubliez pourquoi vous faites du sport. Voilà pourquoi ce genre de jours ne vous empêchera pas de vous bouger pour aller faire votre séance.

Je ne dis pas que ce sera facile tous les jours, que ce sera tout beau et tout rose. Mais c’est dans l’inconfort que l’on progresse le plus, que l’on gagne le plus d’expérience. Vous devez avoir la volonté et la motivation nécessaire pour faire face à chaque obstacle.

Apprendre à aimer l'inconfort

Il y a une phrase que j’aime beaucoup dire à mes clients : “Plus ça fait mal, plus ça travaille”.

J’ai fait de cette phrase ma devise lorsque je fais du sport. Sortir d’une séance de sport sans être au bout de ses forces n’est pas une séance qui correspond au niveau 4. Bien sûr, c’est possible de faire du sport sans se faire mal à chaque séance, mais votre progression sera plus lente. Le point positif là-dedans, est que beaucoup de personnes pratiquent le sport de cette manière, en restant à la frontière de leurs zones de confort. Pourquoi c’est positif ?

Si vous sortez de votre zone de confort et pratiquez la méthode du niveau 4, vous sortirez très rapidement du lot. Vos résultats vont être bien plus rapides que la moyenne, vous gagnerez en confiance et en auto gratitude. Et oui, être fier de sois est très important. Peut-être que certains trouveront ça égotiste, mais ce n’est pas le cas. Avant d’être quelqu’un d’altruiste, vous devez d’abord faire attention à votre bien être personnel. C’est pourquoi vous devez penser à vous avant les autres en étant fière de vous.

Pour résumer, très peu de personnes ont le courage de se donner à 100 % en sortant de leurs zones de confort. C’est pourquoi si vous le faites, vous sortirez très rapidement du lot. C’est de cette manière que l’on peut admirer des performances sportives incroyables dans les actualités. Certaines personnes font des mouvements ou des temps qui nous paraissent complètement inhumains, mais c’est seulement le fruit d’un travail acharné et sans relâche. Nous voyons ces personnes seulement lorsqu’ils passent à la télévision ou sur Internet, mais ce que nous ne voyons pas, sont les centaines d’entraînements intensifs et très difficile par lesquels ils sont passés avant d’arriver là où ils sont aujourd’hui.

Toujours viser plus haut

Toujours viser plus haut

Maintenant que vous allez vous donner à 100 % lors de toutes vos séances, il est primordial que vous ayez l’état d’esprit de vouloir toujours viser plus haut.

Si vous voulez être dans l’état d’esprit de “commencer le sport niveau 4” vous devez revoir vos objectifs à la hausse.

Par exemple, vous avez envie de réussir à courir 10 km au bout d’un an, passez à 20 km. Vous en êtes physiquement capable, tout ce qui vous bloque est votre mental et votre état d’esprit.

En revanche, c’est peut-être facile à dire, mais bien plus difficile à mettre en place. Nous sommes conditionnés de base à rechercher inconsciemment la facilité. Exemple : Lorsque nous rentrons dans un immeuble de cinq étages, 99 % des personnes prendront l’ascenseur. Des exemples comme ça il en existe tellement, c’est pourquoi le taux de sédentarité augmenté drastiquement.

Cliquez ici pour voir mon article sur la sédentarité. (Allez le lire, faites-vous ce cadeau) 

Se fixer des objectifs ambitieux

Ce n’est pas en vous fixant des objectifs que vous êtes sûr d’atteindre que vous allez avoir la mentalité qui fera la différence entre vous et une personne lambda. Vous qui voulez entrer dans le niveau 4, vous devez viser des objectifs tellement ambitieux que vous ne savez même pas si vous en serez physiquement capable. 

Cette fois-ci, je vais prendre mon exemple. Ces dernières années, j’ai participé à deux courses. Un Trail de 11 km et une course sur route de 10 km. Pour chacune de ces deux courses, j’ai réalisé une performance qui était bien plus élevée que mon niveau. Comment j’ai fait ça ? Je me suis fixé des objectifs bien plus ambitieux que ce que je pensais pouvoir faire. Ayant un esprit compétitif, j’allais forcément tout faire pour atteindre ces objectifs. Pour ce qui est du Trail, je n’ai pas réussi mon premier objectif, mais je suis rentré dans mon deuxième. Je ne suis pas déçu, car je sais que si je ne m’étais pas fixé un objectif si haut de base, je ne me serai pas donné autant de mal pour y arriver.

Pour ce qui est de la course de 10 km sur route, j’ai tellement dépassé mes limites que j’ai largement dépassé mon objectif que je pensais inatteignable. Je m’étais fixé de terminer les 10 km en moins de 40 minutes. Tous ceux qui font de la course à pied sauront à quel point ce n’est pas évident de passer ce cap. Bien sûr, pour les coureurs en club qui s’entraîne à la compétition depuis des années c’est faisable, mais ce n’était absolument pas mon cas. J’avais à peine 3 mois de préparation en courant qu’une fois par semaine. Au final, j’ai réussi à passer sous les 40 minutes, j’ai même réussi à passer sous les 38 minutes (37:36).

Cependant, j’ai peut-être réussi à “exploser” mon objectif, mais ce ne fut pas sans sacrifice. Rapidement, après le début de la course, j’étais déjà entouré de personnes bien plus expérimentées que moi. J’étais à bout de souffle, mais mon mental m’a permis de ne pas les lâcher. Sur le moment, ce fut très très difficile et je pèse mes mots. Mon corps me hurlait de m’arrêter ou de ralentir, mes jambes étaient tellement douloureuses… Mais je n’ai pas laissé ces signaux envoyés par mon cerveau avoir raison de moi. Je m’étais fixé un objectif et la volonté de le réussir était bien plus grande que toutes les douleurs que j’ai éprouvées pendant cette course.

Voilà pourquoi vous devez vous fixer des objectifs que vous pensez inatteignables. Cela vous forcera à donner le meilleur de vous-même. Il y a une citation qui décrit vraiment bien cette mentalité : “Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et toucher.” Bertrand Russell

Aller chercher les courbatures

Se donner à fond

Je pense que tout le monde ou presque a déjà eu des courbatures dans sa vie. C’est cette sensation désagréable qui envahit nos muscles lorsqu’on se lève le matin en ayant fait du sport la veille. En général, elles arrivent lorsque ça faisait longtemps que vous n’aviez pas fait de sport.

Dans la mesure où ce sont des sensations désagréables, pourquoi faudrait-il aller chercher les courbatures ? Il faudrait être masochiste. En effet, ce n’est pas la première chose qu’on se dit lorsqu’on va faire du sport. Généralement, c’est même le contraire, avoir des courbatures dissuade d’aller faire du sport, mais pas pour vous qui cherchez à atteindre le niveau 4.

Les courbatures apparaissent lorsque vous avez fait travailler votre corps de manière plus intensive que votre rythme de vie basique.

Une personne qui n’a jamais fait de sport de toute sa vie va avoir de grosses courbatures après sa première séance de sport. En revanche, une personne qui fait toujours la même séance de sport à la même intensité toutes les semaines n’a plus de courbatures. Le corps s’est habitué à ce rythme de vie.

Alors, comment aller chercher les courbatures ? Ce n’est pas bien compliqué, même si cela fait longtemps que vous faites du sport et que vous n’avez plus de courbatures depuis longtemps, c’est que vous restez sur vos acquis. Si à chacune de vos séances vous faites la même chose avec la même intensité, vous n’allez pratiquement pas avoir des courbatures. Néanmoins, si vous intensifiez vos séances par rapport à la précédente, vous demanderez plus d’effort à votre corps et donc allez ressentir les courbatures.

C’est pourquoi vous devez toujours essayer de donner encore plus d’énergie à chacune de vos séances. Si vous n’avez pas de courbatures le lendemain, c’est un signe comme quoi vous auriez pu vous donner encore plus à fond. Ce paragraphe doit sûrement vous paraître étrange. Généralement, on parle de “comment éviter les courbatures” et je vous parle de comment avoir des courbatures. Ce qu’il faut que vous compreniez si vous voulez atteindre le niveau 4 et sortir du lot, c’est qu’il vous faudra faire et subir des choses que les autres ne font pas.

En effet, ce n’est pas facile de devoir faire des séances toujours plus intensives, sur le moment, cela peu être très désagréable. Pourtant, les effets secondaires sont juste bien plus forts. Votre satisfaction n’en sera que plus grande, vos résultats n’en seront que plus grands et votre confiance en vous grandira de manière exponentielle. Votre vie changera de manière très positive, vous vous sentirez de mieux en mieux dans la vie de tous les jours, mais n’oubliez pas que le prix à payer, est de sortir de votre zone de confort.

Cet article était le dernier de cette série.

Sportivement,

Lukas

Voir les autres articles de cette séries :

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •