Équilibre en 60 jours [Jour 30]

Équilibre en 60 jours [Jour 30]

Progression de l'équilibre après 30 jours

Mon ressenti

Les 30 premiers jours du défi équilibre en 60 jours sont terminés ! Toujours avec une pratique régulière en faisant des séances entre 15 et 25 minutes.

Ça y est, la moitié de ce défi est déjà passé. Contrairement à mon défi grand écart en 60 jours, il est plus difficile de noter une nette évolution. Effectivement, c’est beaucoup plus difficile de vous montrer en image une réelle progression, car vous ne pouvez pas voir combien de temps je reste dans la position de l’équilibre. C’est pourquoi je vais essayer de vous expliquer le plus clairement possible mon ressenti, ma progression ainsi que les exercices que je fais.

Pour commencer, j’ai eu du mal à voir le bout de ces 30 premiers jours. Il faut avoir un sang froid très développé pour ne pas se frustrer. En d’autres termes, l’échec revient tellement souvent sur ce moment que ce n’est pas facile de ne pas abandonner. Au début de ce défi, je remarquais une petite progression, mais à partir de la 2e semaine jusqu’à aujourd’hui, c’est plus compliqué.

Combien de fois j’ai essayé de monter en équilibre sans succès… Combien de fois j’ai basculé en avant en arrière et sur le côté en voulant tenir l’équilibre… Après tant d’échecs, j’ai l’impression que je n’y arriverai jamais. Surtout que je pensais y arriver facilement dû au fait que je pensais avoir une petite base.

Pour conclure, j’ai pris une claque qui m’a bien remis à ma place.

Ma progression

Apprendre l'équilibre

Comme je vous l’ai dit précédemment, je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir progressé par rapport aux derniers 15 jours. Toutefois, je commence à comprendre certaines règles. 

Premièrement, il faut avoir des poignets forts. Qu’est-ce que j’entends par là ? Lorsque vous vous tenez debout, ce sont vos chevilles les articulations qui supportent tout votre poids. C’est pourquoi ils sont très développés et que vous pouvez vous mettre sur la pointe des pieds. 

En revanche, nos poignets ne sont pas du tout prédisposés à supporter tout le poids de notre corps. Il est donc nécessaire de travailler leurs souplesses ainsi que leurs forces.

Deuxièmement, il faut savoir gérer sa gestion de l’équilibre de notre corps à l’envers. Ce qui fait que nous tenons debout sans aucun effort est le fait que nous avons plein de réflexes musculaires qui nous permettent de ne pas perdre l’équilibre. Ces réflexes nous les avons travaillés pendant des années de manière subconsciente. Par contre, tenir en équilibre sur les mains n’est pas quelque chose d’instinctif pour nous, par conséquent, il faut le travailler énormément.

Troisièmement, il faut apprendre à activer les bons muscles pour réussir à trouver le bon point d’équilibre. L’objectif est de former une ligne le plus droit possible avec le corps. Or, lorsque nous sommes à l’envers, ce ne sont pas du tout les mêmes muscles que nous utilisons contrairement à être sur les pieds. Il faut donc réussir à engager les bons muscles afin de garder toujours un balancier qui reste à la verticale. (Ce que je n’arrive pas encore 😅)

Au final, je n’arrive pas à rester plus que 10 secondes dans la position de l’équilibre et pas à tous les coups. J’ai encore du boulot !

Mes séances équilibre

• Jour 16

Entraînement monter pieds joints. Travail du kick pour arriver dans la position avec les pieds serrés.

• Jour 17

Répétitions de l’équilibre avec différentes positions au niveau des mains.

• Jour 18

Travail de force statique en restant longtemps dans la position de l’équilibre contre un mur. (Séries de 50 secondes environ)

• Jour 19

Mise en place de conseils trouvée sur Internet pour trouver la bonne position.

• Jour 20

Entraînement à la proprioception en essayant de rester longtemps en équilibre sur les mains.

• Jour 21

Exercices de souplesse pour les épaules, poignets et ischio jambiers.

• Jour 22

Entraînement de plusieurs mouvements au sol comme le trépied pour gérer le contrôle de soi.

• Jour 23

Travail de mobilité en faisant des exercices de souplesse. Max de 58 secs en statique contre un mur.

• Jour 24

Répétition du mouvement plusieurs fois pour chercher à avoir le bon kick.

• Jour 25

Exercices pour renforcer les épaules.

• Jour 26

répéter le mouvement plusieurs fois pour améliorer mon équilibre.

• Jour 27

Travaille de ma technique plus en précision en essayant de comprendre les différentes positions de l’équilibre.

• Jour 28

Travail de proprioception en travaillant les points vue la veille.

• Jour 29

Monter en équilibre les pieds joints. Jambe fléchie et jambe tendues.

• Jour 30

Travail de force dans les épaules et max en équilibre.

Ma mentalité après ces 30 jours

Apprendre le Handstand

J’arrive déjà à la moitié de ce défi, mais je n’ai pas l’impression d’avoir énormément progressé par rapport à mon dernier article à ce sujet. Peut-être que je me suis surestimé, que 60 jours pour maîtriser ce mouvement sont trop courts, ou que ma méthode est la mauvaise.

Dans tous les cas, je ne lâcherai pas et j’irai jusqu’au bout. Nous verrons bien dans quelques semaines si j’arrive à avoir le déclic.

Le problème lorsqu’on continue avec des pensées négative, on a plus de chance de ne pas y arriver que d’y arriver. J’ai l’impression que c’est ce qui est entrain de se passer avec moi. C’est pourquoi il faut vraiment que je me reprenne, que je crois en moi et en mon objectif.

Après avoir raté d’innombrable tentative pour tenir en équilibre sur les mains, j’ai l’impression que je m’y prends mal. Lorsque je regarde des vidéos sur internet des personnes qui tiennent en équilibre si facilement, je me demande vraiment ou est-ce que je bloque. Néanmoins, j’arrive à partir les pieds joints maintenant, chose que je n’arrivais pas encore dans les 15 premiers jours.

Ensuite, j’ai compris qu’il fallait plus se concentrer sur son bassin que sur ses pieds lors du kick (mouvement pour passer en équilibre sur les mains). En effet, si le bassin n’est pas dans la bonne position, le balancier sera impossible à contrôler. Le souci c’est que je n’arrive pas encore à comprendre les muscles que je dois engager dans la position d’équilibre sur les mains. Mes repères sont complètement bouleversés lorsque je passe sur les mains.

Pour conclure, il faut absolument que j’arrive à prendre mes repères en position d’équilibre sur les mains. Savoir quels muscles engagés et à quel moment, lorsque mes jambes penchent vers l’avant et vers l’arrière. Comparé à l’article équilibre en 60 jours [jour 15], j’aurai pris connaissance de certains points que je pense sont essentiel à ma réussite. Je vais à présent me concentrer davantage dessus et vous tenir au courant dans le prochain article de progression.

Sportivement,

Lukas

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •