Découvrir le yoga

Découvrir le yoga

Qu’est-ce que le yoga ? Quels en sont les bénéfices ? Comment commencer ? Les réponses à ces questions vont être traitées dans cet article à travers mon interview avec Cécile Dietch. Ceci est la toute première interview sur ce blog, c’est pourquoi le format de cet article est un petit peu différent (dialogue). L’objectif est de vous faire découvrir le yoga grâce aux années d’expérience de Cécile. Le format audio (podcast) est également disponible ci-dessus.

J’ai retranscris l’interview par écris ci-dessous pour ceux qui préfère la lecture de la même manière dont la discussion s’est faite à l’oral. N’hésitez pas à écouter la version podcast juste au dessus pour être vraiment immergé dedans. 😉

Interview Yoga

Aujourd’hui, je suis avec une invitée pratiquante de yoga, bonjour.

Bonjour.

Comment vas-tu ?

Ça va super, merci.

Est-ce que tu peux te présenter un petit pour que les gens sachent un petit peu ce que tu fais, comment tu t’appelles, quel âge as-tu ?

Je m’appelle Cécile, j’ai 27 ans, en ce moment je travaille comme maître nageur.

Bah on est collègue en fait.

C’est ça ! On se connaît non ?

Et oui, c’est pour ça que j’ai trouvé intéressant de t’interviewer toi parce que je sais bien ce que tu fais, et que tu le fais bien.

Qu'est-ce que le yoga ?

Qu'est-ce que le yoga ?

Est-ce que tu peux nous parler un petit peu du yoga, qu’est-ce que le yoga ?

Le yoga selon moi est une pratique spirituelle avant tout, je ne le considère pas du tout comme un sport qu’on va mettre sur le même niveau que le CrossFit, c’est plutôt une pratique spirituelle pour soi-même, cela permet de trouver du calme dans son esprit, laisser de côté l’intellect pour trouver un apaisement, réduire le stress, l’anxiété…

Et ça ,tu peux le pratiquer n’importe où en fait ?

Oui, après le yoga, comme c’est une pratique spirituelle, ça prend plusieurs formes. On connait beaucoup plus les formes extérieures, tout ce qui est postures qu’on voie maintenant sur tous les réseaux sociaux ou ce qu’on pratique en cours.

Donc ça c’est vraiment la pratique où l’on fait les mouvements soi-même, etc.

Voilà, toutes les postures, les chiens tête en haut, chien tête en bas que tout le monde connait, mais le yoga c’est pas que les postures, c’est aussi beaucoup d’exercices de respiration, de la méditation. Ça peut être aussi une pratique pour développer sa concentration.

Ouais, donc comme on en parlait juste avant l’interview, la méditation où tu restes juste calme et où tu te connectes avec toi en fait.

C’est ça, se recentrer sur soi-même et oublier un petit peu ce qu’il se passe autour.

C’est intéressant d’avoir ces deux versions, d’avoir la version physique où l’on voit les gens le faire directement comme ce que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux et la version intersectée un petit peu plus spirituelle où tu arrives à te connecter avec toi-même, et ça, c’est un petit peu plus difficile comme tu disais tout à l’heure.

Oui, c’est ce que j’ai compris récemment, c’est qu’en fait on accorde beaucoup d’importance à la posture parce que c’est finalement la pratique la plus simple à mettre en place puisque c’est à l’extérieur de ton corps, c’est juste reproduire une posture, un alignement…

Et simple encore ça dépend, peut être pas au niveau de la difficulté en tant que telle, par exemple faire un grand écart en tant que tel c’est un petit peu compliqué pour tout le monde, mais dans le sens je pense, simple parce qu’il y a juste à reproduire, alors que la méditation on ne peut pas le reproduire.

Bah la méditation oui, ça implique de rester seul avec soi-même, assis ou allongé, sans bouger, en calmant son esprit. C’est tout un flow de pensés qui arrivent lorsque tu fais de la méditation, mais lorsque tu arrives enfin à faire le calme dans ta tête et ton esprit, bah t’es content.

Bah oui c’est ça, et c’est ce que vous cherchez en fait en faisant de la méditation. Et c’est ce qui est difficile à avoir, moi personnellement j’ai essayé de faire de la médiation et j’avoue que dès que j’entends un bruit de voiture ou autre, je suis perturbé, je n’y arrive pas, je pense à autre chose et je me dis, bah en fait ça sert à rien du coup.

Mais dans la méditation quand tu commences évidemment ça fait toujours ça, même moi maintenant, ça fait un bout de temps que je fais de la méditation et je continue à avoir l’esprit alerte comme tu dis sur une mouche ou un bruit de voiture, mais c’est le but de la méditation, c’est de se dire que ce flow de pensés qui arrive à moi c’est ok en fait, je l’accueille et je le laisse repartir. Il ne faut pas se frustrer parce que ton esprit par ailleurs, garder ce calme sans s’énerver.

Ok, et faut pas se forcer à se dire “je ne pense à rien, je ne pense à rien”….

C’est ça, si la pensée vient elle vient et elle repartira, en fait le but de la méditation et du yoga en règle général, c’est aussi se concentrer sur le souffle, et c’est ça qui va t’aider à te recentrer sur toi-même, sur ton corps, c’est de se concentrer sur ce souffle, j’inspire, j’expire, on l’entend beaucoup dans les cours de yoga, mais c’est pour une bonne raison, car c’est vraiment ça qui te recadre on va dire.

Pourquoi est-ce que tu as commencé le yoga ?

trouve ton pourquoi. Se mettre au sport

Alors moi j’ai commencé le yoga pour des raisons de santé, parce qu’en 2017 j’ai cassé mon ligament croisé, le sport m’a été interdit, la rééducation a été super compliquée.

Et tu faisais quoi comme sport juste avant ?

En sport je faisais vraiment de tout, mais plus dans le sport cardio où il fallait que je bouge partout avec les impacts, donc je pouvais très bien faire un cours de cardio à la salle de sport, comme de la natation, du badminton ou du ski.

T’aimais bouger en fait ?

Voilà, il fallait que je bouge. Et c’est du coup en ski que je me suis cassé ce ligament, donc tous ces sports avec appuis où le genou ne peut pas faire de pivot m’ont été interdits et le yoga m’a été recommandé à ce moment-là.

Ok, du coup t’as jamais arrêté depuis ce moment-là ?

Du coup j’ai continué oui, depuis 2017 j’ai continué à faire du yoga.

Et là ton genou tu le sens encore ou un peu moins ?

Il y a des fois où ça me tire un peu, mais c’est beaucoup plus atténué.

Donc tu peux faire autre chose que du yoga maintenant ?

Ça y est maintenant je peux refaire tous les sports.

Donc la blessure a vraiment été le déclencheur pour que tu te mettes au yoga en fait ?

Oui, avant je connaissais de nom comme tout le monde, ça venait d’arriver en occident donc ça se développait déjà pas mal. Et maintenant ça a pris un essor fou depuis quelques années.

Tant mieux limite, c’est peut être un mal pour un bien au final. Si tu ne t’étais pas fait cette blessure, t’aurais jamais commencé le yoga peut-être.

C’est possible oui.

A quelle fréquence pratiques-tu des séances de yoga?

Alors la fréquence de mes séances est un peu fluctuante, c’est un petit peu au grès de mes envies. Je te l’ai dit tout à l’heure il peut y avoir une semaine où je vais pratiquer tous les jours ou encore un moi entier pendant lequel je ne vais pas pratiquer du tout et c’est ok pour moi. L’important ce n’est pas que je me frustre non plus à vouloir pratiquer tous les jours et à avoir de grosses attentes comme faire le poirier sur les mains ou des trucs comme ça. C’est vraiment quand j’ai envie, et récemment j’ai lu un peu plus par rapport au yoga et je me disais que ma pratique avait réduit et en fait, elle s’est juste transformée par ce que je fais moins de pratique de yoga posturale comme tout ce qui est ashtanga, viniyasa ou autre, des séances qui dure 45 minutes où l’on enchaîne les postures, mais maintenant je fais plus des exercices de respiration que l’on appelle les pranayama et de la méditation.

Ha oui, en fait c’est toute la partie un petit peu plus compliquée en gros ?

Oui, finalement c’est celle qui est plus compliquée.

Donc au final en fait c’est un peu comme si maintenant tu avais pris de l’expérience que tu arrives à te focaliser juste sur la partie spirituelle et pas forcément passer par la pratique, etc pour ressentir ce bien être en fait.

Ça ressemble un peu à ça oui, de pouvoir rester avec moi-même sans m’agiter.

Par où as-tu commencé le yoga ?

Par où commencer le yoga ?

Alors moi j’ai commencé par des cours collectifs parce que je savais vraiment pas par où commencer.

Dans les salles de sport du coup ?

C’était un studio de yoga qui s’appelle Yogart qui est à Rouen. Donc oui ça a été le point de départ, ils m’ont vraiment bien formé, ils te conseillent sur quel type de yoga tu peux commencer parce qu’il existe plusieurs formes de pratique. On a le yin, on a le ashtanga, le vinyasa, il y en a pleins.

Donc en fait quand tu rentres dans la salle de yoga, est-ce que tu as un planning ? Par exemple de telle heure à telle heure tu as ce yoga-là, etc.

Oui, ça fonctionne exactement comme une salle de sport, tu as un planning à 9h15 c’est tel yoga avec tel prof, ça dure 1h15 / 1h30.

En gros en soi le terme juste “séance de yoga” ça veut un peu rien dire parce que c’est trop large ?

Oui, si vous voyez un cours qui s’appelle juste yoga, pour moi c’est beaucoup trop large.

C’est peut-être une initiation en fait, où tu peux découvrir quelques postures surtout, et travailler sur ta respiration je sais pas.

Peut-être, mais c’est plus, je pense, si l’on intitule son cours juste “yoga”, c’est plus du marketing qu’autre chose.

Oui, c’est possible, parce que c’est un peu la tendance quoi.

Oui, ce serait plus judicieux d’aller vers des cours d’hatha yoga. En fait c’est pas juste du yoga, c’est hatha yoga, vinyasa yoga, ashtanga…

Ouais, faut bien faire la différence parce que chacun de ces yogas apporte quelque chose de différent à chacun, et chacun peut-être apprécie plus une sorte de yoga qu’un autre. Pour commencer du coup tu conseilles le hatha ou un autre ?

Le hatha est moins violant on va dire, sur les postures. Après le vinyasa est cool…

Et tu peux me parler un petit peu plus des détails entre ces sortes de yoga là du coup ?

Ashtanga

Ashtanga Yoga

Bien sûr, du coup le premier yoga au sens propre qu’on ai pu découvrir c’était le ashtanga. Pour l’histoire c’était une préparation des guerriers…

D’où le nom guerrier 1 guerrier 2 ?

Voilà c’est ça, le ashtanga c’est une série de postures qui restera toujours la même. N’importe notre niveau de pratiques, vous pouvez débuter ou avoir 15 ans de carrière dans le yoga, ce sera toujours les mêmes postures au même moment avec un certain compte donné. On peut voir ça sous une forme un peu rigide. Le but c’est de trouver l’apaisement dans ces pratiques qui sont ma foi très compliquées à faire.

Tu parlais d’enchaînement qui reste toujours le même, est-ce que pour un débutant par exemple, il va pas faire les mêmes mouvements qu’un avancé ? Y a-t-il des déclinaisons plus facile ou plus difficile ?

Voilà c’est ça, tu viens de dire le mot, il y a plusieurs séries, les avancé qui sont pour ceux qui sont déjà bien expérimentés puis les intermédiaire et débutant.

Donc en gros ça reste les mêmes mouvements sauf qu’on va aller plus loin sur un mouvement plus on est à l’aise en fait ?

Plus loin dans la torsion, plus loin dans l’alignement, plus loin dans l’équilibre, plus intense.

Une série ça dure combien de temps à peu près ?

Ca dépend des personnes, mais si tu respectes vraiment bien toute la série entière, tu peux monter jusqu’à une heure et demi de pratique.

Ha ouais, donc déjà si tu fais ça une fois par semaine, tu t’en sors pas trop mal au bout de quelques mois.

Oui, mais par exemple, moi à titre personnel, le yoga que je pratique le plus souvent c’est le ashtanga. Je pratique pas une heure et demi parce qu’il y a beaucoup de postures sur lesquels je vais faire l’impasse dessus, car j’en ai pas envie sur le moment…

Parce que tu les aimes pas ?

Pas parce que je les aime pas forcément…

Tu te sens pas de les faires ?

Voilà, mais je les ferais la semaine d’après.

T’es plus dans une optique de t’écouter sur ce que tu veux sur le moment. Tu vas pas te forcer comme un sportif de haut niveau à dire “il faut que je fasse mes séances, peu importe si j’ai envie ou pas”.

Non, pas du tout.

Ouais, c’est un peu l’image du yoga, bien-être où tu t’écoutes et tu vas pas aller au-delà de tes limites ou de ce que t’as envie de faire.

C’est ça.

Et donc, les autres formes de yoga ?

Vinyasa Yoga

Vinyasa yoga

Donc oui on a le ashtanga, on a le vinyasa qui est plus un yoga un peu FLOW là où vraiment tes mouvements se base sur ta respiration au grès de tes envies, au grès de l’envie du professeur qui te l’enseigne.

Et c’est ça qu’on appelle flow ? C’est quand on intègre bien la respiration et que c’est fluide ?

Le flow voilà c’est ça, tu suis ta respiration et tu cales ton mouvement par rapport à ta respiration. Ce n’est pas l’inverse, tu vas pas faire ton mouvement avant la respiration.

Hatha yoga

Hatha yoga

On a le vinyasa, on a le hatha yoga t’en a parlé.

Et du coup le hatha yoga ?

Le hatha je ne saurai pas vraiment le qualifié mais pour moi c’est un peu plus doux d’un point de vue postural. On reste plus longtemps dans les postures.

Est-ce que c’est vraiment plus pour la souplesse pure ?

Bah pas tant que ça parce que comme il est plus doux, on va pas aller chercher l’étirement ou quoi que ce soit.

Yin Yoga

Yin yoga

 Par contre il y a une autre forme de yoga qui est vraiment top pour aller chercher la souplesse, c’est le yin yoga. Sur celui-ci on va chercher l’étirement profond du muscle et il peut bien se passer cinq minutes dans une posture pendant lesquels on ne bouge pas.

Ha oui c’est long quand même.

Oui ça peut être long.

Et du coup dans les cinq minutes tu vas chercher à aller toujours un petit peu plus loin dans l’étirement ?

C’est ça, il va falloir trouver le relâchement, lâcher prise et accepter la posture sans qu’il y ait de tensions ou autre.

Et pour commencer le yin, faut-il déjà une certaine expérience dans le yoga ?

Non pas forcément.

Donc quelqu’un qui voudrait commencer le yoga qui découvre un article sur le yin, il se dit “allé je commence directement, je me mets dans une posture pendant cinq minutes et j’essaye d’aller toujours un petit peu plus loin, de me détendre et de me connecter avec mon corps”. ?

Il peut, mais après s’il débute le yoga par le yin pourquoi pas, ça peut être une solution, mais je conseillerai toujours d’aller d’abord dans un cours collectif, parce que la prof va pouvoir aiguiller. Parce qu’en fait si le pratiquant à un inconfort dans une posture, ça va être compliqué de faire le calme en lui, et le prof est là pour ça, de lui apporter les outils, peut être de lui apporter un coussin e plus, une brique sous le pied, peut être que ça changera un peu sa posture. Il sera toujours dans la même posture, mais ce sera moins intense.

Qu'est-ce que t'as apporté le yoga ?

Que ce soi depuis que tu as commencé ou aujourd’hui, est-ce que tu sens une différence ? Est-ce que c’est juste après la séance ou pendant la séance que cela te procure un bien être ou quelque chose d’équivalent ?

Ou oui, moi ça m’a apporté beaucoup de bien bien sûr. C’est pour ça que je continue toujours à en faire même si ça a pris une forme un petit peu différente que quand j’ai commencé en 2017. Et oui, le yoga m’a beaucoup apporté. Si on parle d’un point de vue seulement postural bah j’ai gagné en souplesse évidemment, dans les torsions je vais plus loin et d’un point de vue un petit peu plus interne bah… déjà cette souplesse et cette torsion déjà, moi je ne m’en rends pas compte vraiment dans la vie de tous les jours, mais je suppose qu’au niveau des torsions ça fait forcément du bien au niveau de mon intestin et tout ça.

Et ça prévient peut-être un petit peu des blessures, d’avoir un corps plus souple ?

Oui, aussi.

Et par la même occasion t’as peut-être aussi des articulations un petit peu plus solides, les ligaments bien renforcés, etc.

Oui du coup mes tissus musculaires sont plus souples, je pense, il y a moins de risque. D’ailleurs au niveau des courbatures, on en parlait la dernière fois, j’ai très peu de courbatures également lorsque je fais une séance de sport un petit peu plus intense, j’ai très peu de courbatures au quotidien donc ça c’est vraiment top. Ensuite, d’un point de vue mental c’est la que ma pratique a un peu évolué, c’est que vu que je pratique la méditation, j’arrive un peu plus à contrôler, c’est peu être un mauvais mot, mais, j’arrive à être un petit peu plus sur la retenue, mon esprit part moins au quart de tour.

Par exemple si quelqu’un fait quelque chose qui t’énerve vraiment beaucoup sur le moment, tu vas réussir un peu à garder ton sang-froid et à esquiver et pas à rentrer dedans, pas à aller au conflit.

C’est ça

Donc oui ça c’est vachement bien d’avoir cette qualité, parce qu’il y en a pas beaucoup qui l’ont et elle est assez difficile à atteindre au final.

Oui, mais c’est ça aussi du coup le yoga au final. On arrive dans un état d’esprit où on cherche plus le calme et empêcher à l’esprit de fluctuer un peu partout dans tout les sens.

Bah c’est un peu avec les réseaux sociaux, notre cerveau dès qu’il voit un truc, il faut qu’il aille cherche plein d’information un peu comme la gratification instantanée en fait, on n’arrive pas à prendre le temps.

Et c’est aussi un point clé du yoga, si on prend le yoga lorsqu’il a été créer par son créateur Patanjali, avant Jésus-Christ, à la base le yoga était surtout un système de concentration pour permettre à son esprit de rester focus sur une seule chose et de ne pas s’éparpiller partout.

Bah ça c’est vachement intéressant parce qu’aujourd’hui on est vraiment dans un mode de vie contraire à ça. On arrive à être en même temps être sur son téléphone, conduire, écouter de la musique et parler à quelqu’un. Plus personne ne se concentre sur une seule chose à la fois, enfin c’est rare. Du coup c’est devenu difficile, comme on est habitué à faire plein de choses en même temps.

Et la le mot qui pourrait résumer ce que tu dis c’est la pleine conscience. Savoir faire quelque chose en étant conscient de le faire. Manger pleinement conscient, souvent on mange avec son téléphone à côté, on regarde une série, on écoute de la musique, mais même juste boire de l’eau, c’est observer son corps entrain de boire de l’eau, s’observer entrain de manger.

Sentir quand l’eau descend dans notre gorge, sentir goût même s’il est infime.

Et du coup les exercices de respiration que je te disais, les pranayama et bien c’est ça en fait, c’est s’observer entrain de respirer.

Et encore une fois, on dirait peut être que de l’extérieur c’est facile, que c’est juste respirer, mais en fait c’est super dur.

Bah ça demande beaucoup du coup.

Si vous nous écoutez, juste essayez de le faire, rien que cinq minutes de méditation, vous mettez un chrono cinq minutes juste en essayant de méditer et vous allez vous rendre compte que c’est presque long.

C’est vrai.

Quel conseil donnerai tu à quelqu'un qui ne sait pas par où commencer le yoga ?

Conseils yoga

Et bien je lui dirais de commencer par les cours collectifs, vraiment.

Salle de sport, salle de yoga ?

Studio de yoga. Parce que salle de sport on propose souvent du yoga qui ma foi est plutôt du vinyasa, mais le problème souvent des salles de sport, c’est qu’on va être peut être une trentaine dans ces salles et le prof à pas forcément le temps de venir vous corriger ou de venir échanger à la fin de la séance. Alors qu’un studio de yoga va déjà être limité en participants (12 / 14 max).

C’est déjà pas mal du coup.

C’est déjà beaucoup oui. Et la prof ou le prof va tourner dans la salle pour ajuster la position. C’est une autre ambiance quoi.

Et elle aura plus l’occasion d’aller nous voir personnellement qu’une salle où il y a 30 personnes où là ils vont juste dire l’exercice et regarder un peu de loin et ne pas venir à côté des personnes pour vraiment corriger leurs postures directement quoi.

C’est ça, et du coup si vous vous inscrivez dans un studio de yoga, vous pouvez déjà faire une séance de découverte pour voir si ça vous plait et surtout échanger avec l’enseignant pour qu’il vous dirige vers le type de yoga qui vous correspond à vous.

Oui, comme on en parlait tout à l’heure en fait, hatha, ashtanga, vinyasa, yin…

Commencer par le ashtanga par exemple c’est pas forcément judicieux, parce que c’est tout de suite rentrer dans les postures un peu compliquées. Commencer par du vinyasa ou du hatha ça peut être sympa aussi.

Commencer le yoga gratuitement ?

Et si les personnes qui nous écoutent n’ont absolument pas d’argent et qui se demande si avec les réseaux sociaux, internet, c’est possible de commencer ?

Oui, maintenant on vit dans une air où nos outils se sont développés, si on peut mentionner YouTube ce serait beau. Mais oui, il y a maintenant beaucoup de séances qui vous sont proposées sur YouTube et vous pouvez commencer par ça déjà, mais là encore, c’est un regard que vous n’avez pas encore sur vous, vous suivez bêtement la personne à l’écran, mais la personne à l’écran ne vous corrigera pas.

En fait ce serait plus pour l’aspect sportif du yoga, et pas du tout le côté spirituel. Au delà de ça, par rapport aux étirements et tout, on pense peut être bien le faire, mais comme tu disais tout à l’heure, il n’y a pas quelqu’un dans un studio pour nous corriger. Pour ce qui est de l’écran, il y a surement des positions où on ne voit plus l’image et on ne va pas changer la position de l’écran à chaque fois qu’on tourne en fait.

Oui, bah moi du coup ma pratique maintenant, plutôt ces dernières années en plus et surtout cette dernière année où les studios de yoga étaient ma foi fermés, du coup ma pratique je l’ai fait avec une application sur le téléphone qui est très bien conçu et je l’aime beaucoup, c’est down dog. Mais pareil en fait, je suis capable de suivre ces cours-là avec cette application, mais je suis que la voix de la personne, il y a l’image de la posture, mais quand je pratique, je suis ce que la personne dit. Si elle me dit inspirez chien tête en haut, expirez chien tête en bas, je n’ai pas besoin de regarder l’écran, je sais exactement ce que je dois faire.

Comme t’es plus une praticienne, si je peux dire ça comme ça confirmé, donc tu sais déjà quand elle va dire, chien tête en bas le ressenti que tu dois avoir dans cette position-là quoi.

Oui et l’alignement que je fois faire, si je veux aller plus ou moins loin dans l’étirement.

Oui parce qu’il y a aussi certains jours où l’on va se sentir mieux que d’autres, où bizarrement notre corps va être bien plus souple ou plus raide.

Ha oui moi il y a des jours où je touche mes pieds et il y a des jours où je touche pas mes pieds.

C’est peut être par rapport au stress aussi ou des choses comme ça. Donc ouais l’application down dog pour écouter du coup, et est-ce qu’il existe aussi des podcasts ou des choses comme ça ?

À mon avis il en existe aussi, moi je n’ai pas connaissance de ça. Mais je pense que oui ça existe.

Et est-ce qu’il existe aussi des choses pour apprendre à méditer ?

Oui il existe beaucoup d’outils pour méditer, après moi j’ai commencé la méditation avec les applications sur le téléphone et je ne m’en cache pas. La première qui me vient en tête c’est petit bambou évidemment qui est très connu. Il y a plus de 100 heures de méditation.

C’est quoi, c’est des chants, des sons, des musiques ?

Tu as de tout. Tu as des méditations qui peuvent être guidées, donc la tu suis la voix de quelqu’un qui va te dire d’inspirer profondément et d’expirer lentement, qui va te focaliser sur le haut de ta tête, sur ton cou fin qui va vraiment te guider de A à Z, et qui va même parfois avoir une thématique qui va te parler de choses et d’autres. Pas non plus de ce que tu as mangé hier, mais plus tout ce qui est confiance en soi, estime de soi, ça peut vraiment avoir une thématique précise. La libération du passé, les peurs, ça peut vraiment être n’importe quoi.

Donc tu peux vraiment aller chercher un thème quoi.

Ha oui, et tu as des méditations où ça va pas être guidé, tu vas juste suivre un son, ça peut être le chant des oiseaux. Après tu as des méditations où la c’est plus un exercice de concentration, c’est la récitation des mantra. Les mantra c’est des chants de yoga justement pour focaliser l’esprit sur ta pratique qui va suivre ou sur ta méditation qui va suivre.

D’accord. Bon bas ce fut très intéressant en tout cas Cécile, moi j’ai appris beaucoup de choses. Je te remercie d’avoir participé à cette petite émission, podcast que je vais ensuite poster sur le blog.

Je t’en prie, ça m’a fait grand plaisir.

Je te souhaite en tout cas une très bonne journée.

Merci

Et j’espère que vous les auditeurs (lecteurs) aurez aussi appris un petit peu plus de choses à propos du yoga même si vous êtes peut être déjà confirmé ou totalement débutant et on va se laisser là-dessus.

Merci Lukas.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •