Grand écart en 60 jours [semaine 7]

Grand écart en 60 jours [semaine 7]

Progression du grand écart après 49 jours

Mon ressenti

La septième semaine du défi grand écart en 60 jours est terminé ! Toujours avec une pratique quotidienne en faisant des séances entre 20 et 30 minutes.

Sept semaines déjà, que le temps passe vite. J’ai l’impression d’avoir écrit l’article annonçant ce défi la semaine dernière. Pourtant, nous voilà déjà bientôt à la fin de ce défi et 50 séances de souplesse à mon actif en 50 jours.

D’autre part, je ne pense pas réussir à faire le grand écart facial en entier avant la fin de ce défi. Je sens que c’est trop tôt pour mon corps et je ne vais pas forcer pour y arriver, car si je me blesse, j’aurai plus qu’à recommencer depuis le début. 

Le plus important est la mobilité que j’ai réussi à acquérir en peu de temps grâce à une discipline sans failles. De plus, j’ai découvert une nouvelle discipline qui permet de détendre totalement le corps et aller chercher de nouvelles sensations. Des sensations que je n’aurai jamais eu le plaisir de sentir si je ne m’étais pas lancé ce défi. 

Ensuite, cette semaine à encore une fois était une source de nouvelles sensations et de plaisir. Entre les séances à dominante écart facial, écrasement et yoga, je n’ai plus aucune douleur dans les jambes et plus particulièrement les adducteurs. De plus, le fait de travailler avec plusieurs méthodes différentes permet d’en apprendre plus sur les capacités motrices de son corps et améliore grandement sa stabilité et son équilibre.

Cliquez ici pour voir le but de ce défi grand écart en 60 jours. 

Ma progression

Suite à mon maximum sur le grand écart facial du 49ème jour, comme vous pouvez le voir sur la photo en haut de cet article, on peut parler de stagnation. 

Mais, cette position me fait de moins en moins peur, je commence à connaître mes limites. Savoir quand je dois m’arrêter et quand je peux continuer. Le seul problème qui subsiste, c’est la douleur que procure le sol dur à mes pauvres petits talons. J’ai beau mettre des chaussettes de ski, je sens beaucoup plus la douleur de mes talons que celle de mes muscles

C’est pourquoi je n’ose pas trop forcer pour descendre plus bas. Il va vraiment falloir que je trouve une solution à ce problème avant le 60ème jour. 

Enfin, je continue à faire mes séances dans le but de progresser et d’aller toujours plus loin ! 

Les séances grand écart

Jour 43

Pour introduire cette nouvelle semaine, j’ai fait ma propre séance pendant laquelle j’ai travaillé les ischio-jambiers, l’écrasement ainsi que l’écart facial. En résumé une séance à dominante complète.

Plus j’avance dans les séances, plus j’ai l’impression qu’il faut que je travaille plus de mouvements et plus de muscles.

Jour 44

Par la suite, j’ai suivi une séance de yoga de la chaîne PsychTruth. Je suis plutôt content de cette séance, car j’ai pas mal progressé dans toutes les positions actives.

Le Yoga est une discipline que je conseillerai à tout le monde d’essayer.

Grand écart en 60 jours

Jour 45

En ce jour 45, j’ai suivi la séance de l’Américain Tom Merrick comme à mon habitude pour travailler l’ouverture de hanche.

Sa séance de 20 minutes est faite de telle sorte à ce qu’on puisse la faire à son rythme. Depuis le temps que je la fais, je peux voir mon évolution petit à petit sur certains exercices et ça me donne de la motivation et de la satisfaction.

Jour 46

Ensuite, j’ai refait ma propre séance, mais cette fois, j’ai focalisé mon travail plus sur l’écrasement. Vous pouvez voir quelques exercices d’écrasement sur la photo ci-dessous ainsi que la photo du jour 48.

Comme vous pouvez le voir, j’ai encore beaucoup de mal à garder le dos droit sur certains exercices. Cela parait peut-être facile, mais ne l’est en aucun cas.

Étirements grand écart

Jour 47

À l’image du jour 46, j’ai encore fait ma propre séance à dominante écrasement. Effectivement, c’est quelque chose que je dois vraiment travailler, réussir à creuser un peu plus le dos sur certains exercices.

Pourtant, lorsque je fais l’exercice, j’ai l’impression d’être beaucoup plus droit que lorsque je regarde les images par la suite. C’est pour ça qu’il est important d’avoir un visuel extérieur sur ce que l’on fait.

Jour 48

Pour cette 48ème journée, j’ai suivi une séance de yoga à dominante grand écart latéral pour continuer mon travail sur les ischio.

Ce que j’aime beaucoup avec les séances de yoga, c’est qu’en plus de la souplesse, elles travaillent la force. Beaucoup de positions nécessitent un grand équilibre et un bon gainage.

Souplesse jambes

Jour 49

Pour conclure cette septième semaine, j’ai suivi une séance que j’avais faite lors de ma première semaine de pratique. C’est à ce moment que j’ai constaté les progrès que j’avais faits en sept semaines. J’ai redécouvert de nouvelles sensations comme à chaque fois que je refais une ancienne séance. Cela m’a bien aidé pour faire mon max au grand écart facial.

Ma mentalité après cette septième semaine

Finalement, je m’approche de plus en plus de la fin et j’aurai tenu jusqu’au bout (même si on est pas encore au bout, mais j’en suis sûr à 99 %).

Cette semaine m’a surtout appris à prendre du plaisir pendant les séances d’étirements. Savoir ressentir ses muscles, tester de nouvelles positions et en apprendre plus sur son corps. Je me sens d’une légèreté sans égal pendant mes journées depuis que j’ai commencé à ressentir de bonnes sensations. Bien qu’avant je ne me sentais pas mal, j’ai toujours eu un rythme de vie assez saine, mais la, c’est encore autre chose.

Pour ce qui est de ma performance de cette semaine, elle n’est pas flagrante. J’ai l’impressions qu’au niveau auquel je suis arrivé, si j’arrête les séances pendant un petit moment, je perdrai en souplesse. Par conséquent, je dois déjà réussir à me maintenir.

Le simple fait de ne pas perdre de niveau peu ne pas être suffisant pour certains, mais elle montre une grande auto discipline pour celui qui garde son niveau sans dégraisser. C’est un peu comme comparer à athlète qui arrive premier de sa catégorie, et le plus dur maintenant pour lui est de maintenir sa place de premier.

Enfin, je vais bientôt attaquer la dernière ligne droite de ce défi, j’ai hâte de voir jusqu’où je vais pouvoir descendre mon grand écart.

Découvrez la suite de ma progression en cliquant ici ! 😊

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •