Grand écart en 60 jours [semaine 5]

Grand écart en 60 jours [semaine 5]

Progression du grand écart après 35 jours

Mon ressenti

La cinquième semaine du défi grand écart en 60 jours est terminé ! Toujours avec une pratique quotidienne en faisant des séances entre 20 et 30 minutes.

Une fois de plus, je termine cette semaine fière de moi. J’ai continué plus ou moins la méthode de la semaine quatre pendant laquelle j’ai alterné entre des séances à dominante ouverture de hanche, des séances plus générales et des séances de yoga.

D’autre part, ces petites séances de souplesse quotidiennes me procurent maintenant beaucoup de bonnes sensations. Par conséquent, je me sens bien plus détendu pendant la journée à présent, un bon point qui s’est révélé après un mois de pratique.

En ce qui concerne cette cinquième semaine, j’ai travaillé un peu plus les mouvements d’écrasement. Ces exercices mobilisent un peu plus les ischio-jambiers et les mollets. Comme je vous l’ai dit dans les semaines précédentes, je n’arrive pas à bien garder le dos droit dans certaines positions. J’ai donc pris la décision de m’améliorer dans ce domaine en travaillant l’écrasement. De plus, je n’ai toujours pas ressenti de douleurs ou de tension aux adducteurs comme pendant la semaine trois. Je pense que la méthode qui consiste à alterner différent type de séances est la bonne.

Cliquez ici pour voir le but de ce défi grand écart en 60 jours.

Ma progression

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai du moins en moins de mal à me mettre dans la position du grand écart. De ce fait, je suis plus à l’aise pour trouver une position dans laquelle je peux essayer d’aller un peu plus loin à chaque fois sans avoir mal quelque part.

Ensuite, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, j’ai légèrement progressé par rapport à la semaine dernière. Bien qu’il y ait eu une petite progression, j’ai l’impression que cela devient de plus en plus difficile de descendre plus bas.

Enfin, c’est normal que ça devienne de plus en plus difficile, c’est comme pour le sport, au début les résultats sont rapides, puis ensuite, c’est de plus en plus long. Dans tous les cas, je continue les séances régulières, je ne lâche pas.

Les séances grand écart

Jour 29

Pour débuter cette cinquième semaine, j’ai commencé avec un petit cours de yoga à dominante grand écart facial et écrasement. Cette séance fait partie de la chaîne Psychetruth, cliquez ici pour la voir.

Par ailleurs, cette séance a duré environ 20 minutes. Celle-ci n’a pas été très dure à suivre, mais assez intense dans les phases d’écrasement. J’ai encore beaucoup de mal à garder mon dos droit et aller chercher loin devant avec mes mains.

Jour 30

En ce 30 ème jour, j’ai suivi la séance de Tom Merrick comme la semaine précédente. Entre autres, j’aime beaucoup sa séance, elle se focalise vraiment sur la progression du grand écart facial.

De plus, j’ai de plus en plus de faciliter à suivre sa séance, ce que me donne plus de courage.

Grand écart en 60 jours

Jour 31

Ensuite, j’ai fait ma propre séance à dominante grand écart facial pour cette 31 ème séance. Gourmand de progression, j’ai fait une séance intensive, en me forçant à vraiment étirer mes adducteurs. Les exercices effectués pendant cette séance sont : 

Après avoir terminé cette séance, j’ai eu de légères tensions dans mes adducteurs. Je sentais une petite gêne pendant 30 minutes après la séance. J’ai compris que j’avais trop forcé et que si je continuais ce genre de séance, la gêne durera plus longtemps. Je me suis donc calmé pour le jour 32.

Jour 32

Comme dit précédemment, j’ai décidé de faire une séance plus soft pour ce jour 32. De là, j’ai suivi une séance de yoga de la chaîne Psychetruth comme pendant le jour 29.

Non seulement, j’apprécie de plus en plus les séances de yoga, mais elles me permettent aussi de relâcher toutes tensions dans mes muscles. Ce sont les séances de transition parfaite entre deux jours à dominante grand écart facial.

Papillon souplesse

Jour 33

Pour cette 33 ème séance, j’ai encore une fois décidé de suivre la séance de Tom Merrick. Par ailleurs, j’ai eu l’impression d’avoir bien progressé encore une fois pendant cette séance par rapport à la séance du jour 30. Aucune douleur ou tension non plus après la séance.

Jour 34

Pour enchaîner avec le jour 33, j’ai de nouveau fait une séance à dominante grand écart facial.

Durant cette séance, j’ai eu un peu de douleurs pendant les étirements. Effectivement, il arrive que certains jours nous soyons plus raides que d’autres. C’est dû à plusieurs facteurs, dont le stress. Les exercices effectués pendant cette séance sont :

Grand écart jambe sur-élevé

Jour 35

Pour conclure cette cinquième semaine, j’ai décidé de faire une séance de yoga pour ne pas trop mobiliser mes adducteurs avant mon max. Comme à mon habitude, j’ai suivi une séance de yoga de la chaîne PsycheTruth. De plus, ce fut une très bonne préparation pour ensuite enchaîner avec mon maximum sur le grand écart facial pour ce jour 35.

Vous pouvez voir le résultat en haut de cet article.

Ma mentalité après cette cinquième semaine

Encore une fois, je termine cette semaine avec une petite progression. Ce simple constat fait de cette semaine, une semaine réussi.

Bien que la progression ne soit pas très rapide, ce qui compte le plus est qu’elle soit présente. En effet, même un petit pas vers l’avant permet de garder l’espoir d’aller plus loin. En revanche, la stagnation à le pouvoir de démotiver n’importe qui, même ayant un mental d’acier. De ce fait, il est donc important, à mon sens, de voir même le moindre progrès comme une réussite.

Ensuite, je me sens vraiment de plus en plus à l’aise avec la position du grand écart. Le seul petit problème, c’est que lorsque je pratique la position du grand écart avec les pointes de pieds vers le haut, je ressens une grande douleur dans mes talons. Cela est dû à la forte pression de mes talons contre le sol dur. Cette douleur est un petit handicap pour bien se concentrer uniquement sur le grand écart et l’ouverture de hanches. Par conséquent, je vais trouver une solution pour résoudre ce petit problème.

Enfin, j’ai trouvé ma méthode d’entraînement et je vais m’y tenir jusqu’à la fin de ce défi. Alterner avec plusieurs types de séances est à mon point de vue la meilleure solution pour progresser en faisant des séances quotidiennement sans se blesser.

Découvrez la suite de ma progression en cliquant ici ! 😊

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •